Date de début : 8 septembre 2014

Date de fin : 30 juin 2019

Heure : 9 h à 12 h

Lieu: 1180, Charles-Albanel, Québec (Québec)

Catégorie d'événement : Membres, formation continue

Freud a mis en évidence l’importance de la sexualité infantile dans les conflits psychiques. Celle-ci se caractérise par son autoérotisme, les jeux des zones érogènes et des pulsions partielles. Il a décrit les stades du développement psychosexuel dominés chacun par une zone érogène différente ; orale, anale, phallique, latence, génitale. L’évolution de l’être humain à travers ces stades est pleine d’embûches et de difficultés diverses qui fixent ou font régresser la personne à un stade donné de son histoire ou, au contraire, supportent son épanouissement. Parler du sexuel, c’est aborder le refoulé, l’inconscient en mouvance dans le présent. Le sexuel renvoie à l’histoire vécue de la personnalité et des relations objectales. Le sexuel est une composante psychique se manifestant par le biais de représentations culturelles et individuelles conscientes et inconscientes. La sexualité adulte et normale est marquée par le primat de la génitalité, de l’amour inscrit dans une relation objectale. La relation entre les troubles de la sexualité et la psychopathologie est passablement complexe. Certaines personnes souffrent de troubles sexuels sans présenter de pathologie mentale significative et, inversement, certaines connaissant des troubles mentaux importants vivent une sexualité normale.

Le séminaire est animé par André Renaud, psychologue et psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Québec. C’est un séminaire mensuel de formation continue agréé par l’Ordre des psychologues, tenu le vendredi, de 9h00 à 12h, de septembre à juin inclusivement, au 1180 Charles-Albanel, Québec.

Les douze places sont présentement occupées.